Y a t-il une mafia gabonaise?

Récemment à une soirée Parisienne, un bobo parisien dans toute sa quintessence de pseudo culture,ami du fiancé d’une amie de longue date gabonaise, me pose la question suivante :
-Comment se fait il que Larissa (on va l’appeler comme ça) et toi, amies de longue date soyez en France. Y a t-il une « mafia » gabonaise?
Moi, essayant de lui tendre une perche (parce clairement le gars s’égare) je lui explique poliment que nous sommes venues pour étudier. Il rajoute avec insistance :
-On est quand même en droit de s’interroger vu que vous êtes amies de longue date, qu’apparemment vous avez d’autres amis gabonais en France,et que Larissa a de la famille ici…
Je vous épargne le reste.

Y a t-il une Mafia gabonaise en France?

J’avoue qu’intérieurement j’ai pensé que ce mec était particulièrement stupide mais avec du recul j’ai décidé de partager cette réponse très personnel mais qui je pense en éclairera plus d’un.

A mes amis français « blancs »  ce message s’adresse à vous. Même si on dit qu’il ne faut pas généraliser je connais votre propension au politiquement correct qui vous empêche d’oser poser les bonnes questions afin de se renseigner sur la situation réelle des immigrants africains en France. Je ne parlerais bien-sur que de ce que je connais.

J’ai eu mon bac scientifique au Gabon dans un Lycée Catholique à Port-Gentil le deuxième plus grand de la ville. Un des plus anciens prof dans ce lycée s’appelle Frère Jean-Marie(John Mary pour les intimes) un breton. Nous parlons couramment le français qui est la langue nationale.Nous étudions Voltaire,Victor Hugo, Descartes au lycée.
Plus de 80% des foyers ont une télévision dont 50% ont le câble. TF1, France2, Canal +, TV5, RTL9 sont les chaînes de télévisions qui nous sont proposées lorsque que l’on s’abonne au câble.A l’école primaire j’étudiais l’histoire des Rois de France du moyen age à la révolution Française. Ainsi que la Géographie de la France. Je me souviens que ma première maquette en papier mâché en CE2 était une maquette de la Défense. En février on fêtait le carnaval et il y avait une kermesse en Juin pendant laquelle nos parents venaient nous admirer danser et chanter.

A Noël on fête la naissance du petit Jésus et on a des cadeaux sous le sapin le lendemain. J’ai regardé le club Dorothée, DBZ, Hélène et les Garçons, les chevaliers du zodiaque, Bioman, etc… Mes sœurs étaient fan des 2be3, worlds appart, et autres boys band de l’époque. Ma mère a encore ses vieux vinyles de Brassens.

Pendant les vacances j’allais en colonie ou je prenais l’avion pour aller à Libreville ou en province chez une tante ou un oncle. Certains de mes amis plus nantis allaient en France ou aux états-unis. J’ai joué à sonic, mario, tetris,street fighter sur séga,nintendo, puis à la playstation.

Plusieurs entreprises françaises dont Totale comptent dans leurs effectifs des milliers d’expatriés français qui viennent souvent avec femmes et enfants que nous côtoyons dans notre quotidien.(École, travail,loisir)

Au Gabon nous ne disposons que de 2 universités. Une de lettre et une de science pour des milliers d’étudiants. Inutile de préciser que le choix de filière est limité.
En 2005 quand j’ai eu mon bac scientifique,voulant étudier dans l’informatique j’ai fait une demande de visa pour la France qui a été refusé malgré une inscription dans une école privée (à 5000 euros l’année). Je précise que la demande de visa est accompagné d’une réservation d’avion (on ne vient pas à la nage par le Detroit de Gibraltar).

En 2007 après 3 années en Tunisie(ou j’ai connu le racisme primaire ce qu’on voit rarement en France heureusement) j’ai refait une demande de visa. Pourquoi? Parce que la Tunisie fait partie de l’Afrique et qu’en Afrique un diplôme d’ingénieur français pèsera toujours plus qu’ un diplôme d’ingénieur tunisien à moins d’avoir un « parent » haut placé.(C’est triste à dire ça finira par changer je l’espère). N’ayons pas peur des mots,occuper des postes à responsabilités dans certaines entreprises avec un diplôme «gabonais» est une affaire assez délicate. A moins d’avoir un « nom » sauf que quand on a un « nom» on ne fait pas ses études au Gabon. On va directement à Sciences Po. Non pas que ces diplômes ne soient valables(car ayant étudier au Gabon et en France je dirais que les épreuves en Afrique sont plus sélectives mais en France il y a plus de moyen), mais c’est ainsi :on ne fait pas confiance aux diplômes « africains». Et même dans la pensée commune on finit par se convaincre que ce qui vient du blanc est meilleur.(A tord bien-sur)

Alors on demande un visa pour la France. Ça aurait pu être la Belgique, l’Angleterre, la Suisse, l’Espagne. Pourquoi la France me direz vous?

Pour toute les raisons cités plus haut. Parce que je m’assimile plus à un français qu’à un portugais. J’ai grandi comme si inconsciemment le Gabon était une région de la France. Vous français ça vous semble illogiques,irrationnels car au contraire vous cultivez votre différences par rapport aux États-Unis par exemple. Mais nous sommes d’anciennes colonies, et l’indépendance ne date que d’il y a 40 ans. Les colons ont appris a nos grand-parents a tendre vers un modèle européen. A délaisser leur vielles croyance et leur culture pour en embrasser une nouvelle. Avec la promesse d’une réelle appartenance. (Je ne dis pas que nous avons tout abandonner)

Même ma grand-mère parle le français. Enfant elle a été dans un couvent ou on lui a apprit les bonnes manières. Mon grand-père qui était menuisier était fier de s’exprimer en français devant ses pairs. Que dire de plus ?

Voilà pourquoi je suis en France et non en Autriche.
Et voilà ma réponse : non il n’y a pas de mafia gabonaise il y a juste une ancienne colonie française.

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.