Une princesse malgache au Prix de Diane

Au mon Dieu que tu me pardonnes…

Dimanche, 12h30.

Deux brunes, en robe longues noires fendues jusqu’a la hanche,  chantent Jesus sex Symbol devant un par terre élégamment vêtue, pique niquant sur l’herbe verte. Des femmes en chapeau sirotent du rosé tandis que des cheveaux franchissent la ligne d’arrivée dans un brouhaha de hennissement. Evidemment nous sommes au Prix de Diane Longines. édition 2016.  Et comme chaque année le glamour était au rendez vous. Les Brigittes ont enchanté les oreilles pendant que les chapeaux ravissaient les yeux.

000_c388g

Chic! Une princesse

Comble du bonheur pour nous cette année c’est une invitée de marque qui s’est glissée parmi nos convives. En effet le traditionnel pique nique sur l’herbe du château de Chantilly a été rehaussé par la présence d’ une princesse : Bako Rambini.  C’est avec un chapeau de créateur que la belle Bako nous a fait l’honneur de sa présence.

Impossible de passer à côté de cette femme d’affaires aguerrie connue et reconnue dans le milieu de la mode Parisienne. Descendante de la famille Andriandranando, une des quatre grandes familles princières malgaches dont le savoir faire s’est construit autour de la broderie d’or,  Bako est une “slasheuse” a temps plein. Après avoir sillonné les quatre coins du monde en tant qu’auditrice dans l’un des cabinets les plus côtés de France c’est en tant que créatrice, écrivain et femme d’affaires que Bako s’impose désormais. Après avoir aidé de nombreux créateurs à lancer leur marque, Bako s’est lancée dans l’écriture  du Fashion business plan. Guide pratique du créateur  débutant qui donne les clés de la réussite d’un projet de fashion branding.

13549048_10209667291380587_882387993_o

Au delà de sa casquette de business woman Bako a une sensibilité artistique qui fait d’elle une femme d’exception. Compositrice, pianiste et chanteuse à ses heures Bako est une femme moderne qui enchaine les casquettes avec souplesse et talent.  Son leit motiv ? Un culte: le “Beau”. Quelque chose qui parle à SBIL.

et puisque l’on parle d’esthétisme, en  fashionista avertie nous lui avons évidemment demandé de nous livrer le nom de sa chapelière : Un chapeau à Auteuil. Et quand à moi même je portais une création de la sympathique Marie Desnos de Mirabelle. Pour le prochain prix de Diane ou même pour un mariage, allez la voir de la part de SBIL, elle vous fera une petite remise.

Quoiqu’il en soit  la journée du Prix diane 2016 fut belle comme d’habitude, rendez vous en 2017 pour la 168ème édition.

IMG_0191

IMG_0120 (2)

13522780_1034229720007346_2045923975140435060_o

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.